Notre action se situe dans l’hémisphère sud : Il est sept heures du matin et le soleil, vigoureux, luit déjà de tous ses feux. Des gouttes de sueur perlent sur le front des passants tandis qu’ils se hâtent vers leur lieu de travail. L’air est parfumé, l’atmosphère, légère. Les étudiants arborent fièrement des vêtements courts. Ça et là, ce n’est que joie de retrouver les beaux jours après un hiver plutôt rude.

A quelques milliers de kilomètres de là, dans l’hémisphère nord cette fois-ci, l’exact contraire se produit. Le ciel se pare de nuages et la pluie s’écrase lamentablement sur la ville. On assiste à un défilé incessant de bottes et de manteaux, qui croisent des écharpes et des vestes dans un étrange menuet. Dame Nature attire la bonne humeur des étudiants à la baisse. Remercions-la chaleureusement !

Jami (qui reste tout de même optimiste).