Salut à tous,

Aujourd’hui, je voudrais vous présenter mon université aux Pays-Bas mais surtout vous montrer à vous, Parisiens for life, que dans la vie il n’y a pas que le Dupleix et Châtelet les Halles !

La « Hanze University of Applied Sciences » se situe à Groningen, une ville étudiante au nord des Pays-Bas. L’université ressemble beaucoup à l’IUT car elle privilégie la pratique à la théorie. C’est-à-dire qu’on fait beaucoup de projets en équipe et avec de réels clients. Personnellement, je suis étudiante en « International Communication ». On a des cours comme «Communication Theory», «Intercultural sensitivity», «Marketing» et pleins d’autres matières aux intitulés alléchants. Nous étudions aussi la politique, le commerce… L’université offre des cours en « Buisness » « Teaching » ou « Nursering » : en fait on peut trouver des cours pour presque tout, sauf en kissi du Nord. Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à visiter le site www.hanze.nl.

Le hall de Hanze University – moderne et lumineux
Photo : http://www.hanze.nl/home/International

Bon certes, la vie à Groningen est un peu (beaucoup) différente du mode de vie du titi parisien. Mais cela ne signifie pas que c’est une ville ennuyeuse ! Atout majeur : on peut circuler en vélo partout, comme ça pas de problème pour retourner à la maison après une soirée. Vous vous voyez vous, rentrer en vélib’ depuis le Dupleix ? Si Groningen est une petite ville de 180 000 habitants, une personne sur quatre est étudiante, soit 45 000 fêtard à  lunette au total !

En quelques sortes, Groningen c’est un peu le paradis des étudiants. Par exemple, on peut sortir toute la semaine jusqu’à 5 heures du matin.

« Et comment je fais pour me payer mes boîtes de conserve Lidl après ? »

Pas de problème pour ça : les tarifs à l’entrée des boîtes sont très bas. Le week-end les rues sont pleines d’étudiants. C’est très vivant et on rencontre toujours quelqu’un qu’on connaît. Alors, qui a dit que les petites villes c’était la mort ? Je vous l’ai dis : Groningen c’est à DES ANNÉES LUMIÈRES de Paris. Les prix ne sont pas comparables. C’est possible de trouver des bars ou il y a des bières et des shots à partir d’un euro.

Les Hollandais sont très acceuillants avec les étudiants étrangers
Photo : Anna Hodgson

« Bar à poivros, très peu pour moi ! »

Rassurez-vous on trouve toutes sortes de bar : les bars typiques, les « dutch bars » et bien sûr les bars électro. Il existe un très grosse scène électronique à Groningen, pas seulement des clubs mais aussi beaucoup d’« underground parties » qui ont lieux au moins une fois par mois. La seule chose un peu difficile à trouver c’est la chambre. Comme il y a beaucoup d’étudiants, il faut commencer ses recherches très tôt. Comptez environ 400 euros.

« Et sinon mis à part la vie façon Dracula, tu proposes quoi ? »

Sympas pour les pique-niques d’été, il y a beaucoup de lacs à 5 minutes à vélo de Groningen. Il y a aussi le parc «Noorderplantsoen» au cœur de la ville.

Le parc Noorderplantsoen

Mais parler de Groningen c’est parler des Pays Bas : Amsterdam (et toute la flore environnante…), la Haye, Rotterdam… Ces villes se situent à 2 heures de train de Groningen. Comptez environ 14 euro l’aller-retour : de quoi « triper » (à bon entendeur) au moins une fois par mois.

Si vous avez des questions sur la vie à Groningen n’hésitez pas à me contacter moi (LenaHering@gmx.de) ou Dorothea (d.pfannkuch@st.hanze.nl) aussi étudiante Erasmus à l’université de Groningen. Pour les sceptiques je publierai prochainement l’interview de Marie, ancienne étudiante à l’IUT Paris Descartes, qui a passée 2 semestres à Groningen dans le cadre d’Erasmus.

Léna