Lola Ardent, petite fille de huit ans, disparaît mystérieusement sur une île en Ecosse. Deux ans plus tard jour pour jour, alors que sa mère s’est remise au violon et que son père a sombré dans l’alcool, Lola est retrouvée, saine et sauve mais étrangement muette. Son père, interprété par un Michael Youn plutôt bon dans le registre dramatique, va alors tout faire pour comprendre ce qui s’est passé…

Le film est bien tourné, les images sont très belles, l’ambiance dramatique bien installée et les acteurs campent leurs personnages comme il se doit. Sauf que le film est bien prévisible pour quiconque aura lu Parce que je t’aime de Guillaume Musso, tant le scénario semble en être « inspiré ». Mot plutôt faible puisque, de la trame générale aux personnages, en passant par le dénouement qui en est l’exemple le plus frappant, le film suit pas à pas l’histoire de Musso, sans revendiquer à aucun moment en être l’adaptation.

Si ce n’en est donc pas une, ce film serait-il donc un vulgaire plagiat ? Comment dès lors, développer un avis sur une copie qui ne s’assume pas…

Gaétan