« Le premier souvenir que j’ai de ma mère, c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : Les garçons et Guillaume, à table».

Qui ces derniers jours n’a pas entendu parler de ce film : Les garçons et Guillaume, à table !

Guillaume Gallienne, sociétaire de la Comédie-Française, nous fait découvrir un film qu’il a lui-même écrit, réalisé et où il endosse le rôle de plusieurs personnages. Un joli démarrage au cinéma nous confirme son approbation par le public.

A l’origine une pièce de théâtre, on observe un Guillaume multi-figures, qui avec cette double prestation nous fait rire et sortir du cinéma le sourire aux lèvres.

De la relation avec sa mère, son père et son entourage, Guillaume Gallienne nous dépeint tout en finesse une adolescence au sein d’une famille bourgeoise et remplie de préjugés.

Rien qu’avec le nom du film, on devine qu’il abordera un sujet qui a plus qu’alimenté l’actualité l’année dernière : l’homosexualité. Mais loin d’être une plainte ou une critique, c’est tout en finesse et humour que le thème est abordé. On s’attache à ce jeune homme plein de sensibilité, fasciné par sa mère.

Ce film traite avec une légèreté subtile un sujet qui, au-delà de la question de l’homosexualité, nous touche tous, et, si l’on va plus loin dans l’analyse, nous pousse à nous demander si nous nous connaissons vraiment.

Un film original et drôle qui vous fera passer un bon moment !

Bande annonce

Alex