Duo quelque peu décalé, MINAMI est originaire de Paris.

Rythmé par David, étudiant en école de musique, et William, cadre supérieur dans le domaine du baby-sitting et étudiant, les artistes de MINAMI ont décidé de faire de leur passion commune un véritable projet professionnel. Je vous laisse les découvrir.

MINAMI

Leur style musical ? Assez composite. Electro, house, pop, en passant par quelques influences rap.

Davidou
David

 

Wizzy
William

MINAMI, que faites-vous dans le domaine musical ?

David : On produit des sons, on les mixe, et on est aussi DJs.

Vos passions ?

David : La musique, et l’art en général.

William : On aime l’architecture, le design, l’histoire, le graphisme, la géo… On aime tout nous !

D’où est venue cette idée de duo ?

David : Déjà, il faut savoir qu’on est meilleurs amis. Et ce duo, on y pensait depuis longtemps.

William : David faisait des esquisses de sons, et moi je kiffais ça, mais je n’avais pas le matériel.

Puis on est partis en vacances au fin fond de la Bretagne à Larmor-Baden en février 2011 et on a bossé ensemble pour la première fois, dans les toilettes de la gare de Vannes (c’était le seul endroit ou il y avait une prise électrique) !

David : Après, on a bossé chacun de notre côté, puis on s’est retrouvé dans un même projet musical.

William : Je me suis cassé la jambe en janvier 2014 … et ça a été le déclencheur.

Minami a vraiment commencé en mars 2014.

David : Et on a lancé notre premier son en mai (Empty Soul Ft. Thallie Ann Seenyen)

Vos artistes préférés ?

William : Si on parle de références, moi je citerais Crystal Castles, Daft Punk, Kate Havnevik et Massive Attack (et j’avoue que les Bloody Beetroots m’ont donné envie de faire du son).

David : Moi je rajouterais Mc Solaar et Justice : ça reste mythique.

Par contre, au niveau des influences, je parlerais du crew Soulection, Ozzie, Twinztrack, Jawz,Didaï.

William : Disclosure, Flume, Cashmere cat, Snakehips…

Vous avez déjà joué dans des salles parisiennes?

William : Bah on a commencé dans nos chambres à Conflans, puis chez David à Paris, après on a mixé pour le label Child Me et au Concorde Atlantique pour le BDE de Sciences Po.

Vous avez des lieux de prédilection ?

William : Ce serait plus un rêve de gosse, mais il y a 4 ans, on rêvait de l’UMF (c’est un festival de musique à Miami, on regardait les lives en streaming sur Youtube…), l’ambiance donne vraiment envie d’y aller.

David : c’est plutôt un rêve, qu’on ne compte pas forcément atteindre un jour !

Et sinon, pour rester à Paris, on aimerait bien jouer au Show Case et au Wanderlust.

William : Au Social aussi ! Et la Bellevilloise, c’est une bonne salle, bonne ambiance…

Vous voyez votre avenir dans la musique ?

William : On ne peut même pas le placer comme un objectif ! On ne peut pas vraiment prévoir ça… On va continuer et on verra bien où cela nous mène.

David : Dans l’idéal oui, ce serait de continuer à produire des sons et d’en sortir, ce serait cool d’en vivre mais c’est compliqué !

D’où vient le nom de votre duo, « MINAMI » ?

David : Ah la salope… (Rires)

William : David me montre souvent des films, mais un jour, il m’a montré un manga. J’étais hyper sceptique au début… Je ne suis pas un grand fan des animes japonais ; le manga s’appelait « BECK », et dans ce manga, il y a une fille, Maho Minami.

Et cette fille-là, c’est un peu « LA » fille. Même si c’est un anime pour ados, c’est un peu un fantasme Maho Minami ; elle a un entourage de musiciens, elle est chanteuse, artiste, avec un caractère de merde… Tout ce contexte fait que Maho, c’était un truc de fou.

A ce moment-là, on cherchait un nom pour notre duo. Je me rappelle, on était là, à Montmartre, j’avais mes béquilles, et on ne trouvait que des noms à la française, et finalement, on s’est dit : mais pourquoi pas Minami ? Et là on s’est dit « MAIS FORCEMENT ! MINAMI !! ».

David : On aime le Japon ; et là ça nous a paru évident. On avait trouvé le nom !

Vous avez d’autres projets avec des groupes de votre entourage ?

William : On a fait deux feat avec BRUVA (BRUVA), avec qui on a collaboré pour le remix d’EMPIRE OF THE SUN et pour VENDREDI, un son qu’on a proposé pour le concours Generator x Kitsuné (continuez à voter ici, DERNIER JOUR >>>>> talenthouse)

1
David, Sébastien (ingénieur son) et William au Sodasound Studio.

David : D’autres sont en préparation, avec Bruva encore et Sicaa.

On va peut-être sortir un EP à la fin de l’année, qui ne sera rempli que de feat. Mais on va sortir nos sons tout seuls aussi.

William : On adore travailler avec des gens et cet EP aurait pour but de bosser avec des artistes aux univers différents. Mais rien est sûr encore.

David : Et pour finir, on prévoit de monter un collectif, dans lequel il y aurait notre duo, mais aussi BRUVA (style electro/pop/rock), et Spher (plutôt techno) ; on a joué tous ensemble au Concorde Atlantique.

Vous avez aimé?

Pour les suivre et les soutenir, n’hésitez pas à vous rendre sur leur page Facebook, Twitter et Soundcloud !

Marjorie