Paris, mon amour.

C’est avec le cœur lourd que j’écris cet article aujourd’hui. Accablée, horrifiée et bouleversée par les événements tragiques, barbares et inhumains qui t’ont frappée. J’ai besoin de t’écrire, Paris, parce que ce sentiment d’impuissance est insoutenable.

Le Vendredi 13 Novembre, 6 attaques quasi-simultanées ont lieu dans le centre de Paris et à Saint-Denis, tuant 129 personnes et faisant 352 blessés. Un bilan lourd, très lourd. Si lourd qu’on a du mal à réaliser.

Aujourd’hui, je me réveille avec le même sentiment insoutenable que la veille. Cette impression d’être dans un mauvais cauchemar, après des événements paraissant invraisemblables et qui ont eu lieu dans notre ville. Chez toi, Paris. Alors que notre liberté d’expression avait été attaquée quelques mois plus tôt, c’est aujourd’hui le quotidien et la liberté des français qui sont visés. Le Bataclan, salle de concert mythique où nous avons vécu de si bons moments; des terrasses de café où l’on aime se retrouver après des journées mouvementées pour s’amuser et se laisser aller; un stade, où l’on se retrouve entre passionnés, pour supporter ensemble des équipes qui nous font rêver. Cette fois, ce n’est pas que notre liberté qui est touchée. C’est notre jeunesse, notre joie de vivre, notre insouciance. L’humanité toute entière.

Depuis presque deux jours maintenant, nous sommes scotchés à nos écrans, en plein dans cette spirale infernale et malsaine, à attendre des nouvelles, à espérer que tout ceci n’est pas réellement en train d’arriver. Mais alors que le but de ces lunatiques reste de nous diviser, Paris, nous devons rester forts.

Il est temps d’être citoyens du monde, unis et solidaires. Nous ne devons pas nous laisser faire et vivre dans la peur. Depuis vendredi, le hashtag #PorteOuverte a permis à des centaines de personnes d’être accueillies et de se mettre à l’abri. Les dons de sang se sont multipliés au point que les services étaient saturés. Des bougies et des mots de soutien ont été déposés sur les lieux des fusillades. Partout dans le monde, les citoyens ont exprimé leur soutien. C’est beau, Paris. Et il faut que ça continue. Ne laissez personne vous priver de votre liberté, n’oubliez pas de rire, d’échanger, de partager. D’aimer, toujours plus et encore plus fort. Vivez, soyez humains, soyez Paris.

J’aimerais partager avec vous ces quelques œuvres trouvées sur les réseaux sociaux qui rendent hommage aux victimes des attentats. Nos pensées vont aux victimes et à leurs familles, à tous ceux touchés de près ou de loin par les attentats de Paris, Beirut et Baghdad.

par Jean Julien

par Plantu

Les Cartons

Rabii Rammal

L’amour vaincra et Paris, sache que l’on t’aime plus que tout. 

Maria