Toi, jeune parisien/enne, visiteur/euse d’un jour ou chasseur/euse de beaux paysages, voici quelques endroits qui pourraient t’intéresser.

Avant tout, faisons un petit flash-back. Cet été, après deux mois de détente intensive à travers toute la France et même un petit bout d’Europe, je suis revenue à la capitale. J’y suis arrivée sans gros planning, sans plans, rien… Il fallait donc que je m’occupe pendant une semaine, c’est-à-dire jusqu’à ma rentrée à l’IUT Paris Descartes (eh ouais!).

Pour commencer, suite à quelques check Instagram, je suis allée me promener vers la Place de la Bastille (11ème arrondissement). Là-bas, j’y ai trouvé la cour Damoye. En clair, la cour Damoye c’est « la ruelle cachée de la Place de la Bastille ». Cachée, parce qu’obnubilés par la grandeur de la Colonne de Juillet ou par la classe de l’Opéra Bastille, peu de gens remarquent l’entrée de ce petit bout de paradis calée entre deux bars. Donc, si vous en avez marre du bruit incessant des voitures accumulées autour du rond-point ou des gens qui s’extasient devant la fameuse place : il est temps de se réfugier dans cette ruelle qui, en plus du calme, offre une vue relaxante composée de verdure et jolis pavés.

IMG_5122

Ce n’était pas suffisant ?

Côté ruelles, j’en ai une autre à vous proposer ! Après la nature, place à la couleur. Rendez-vous cette fois-ci dans le 12ème arrondissement de Paris pour vous en mettre plein les yeux. Si vous ne connaissez pas le coin, vous pouvez vous repérer avec la gare de Lyon qui se situe à deux pas. Maintenant, il est peut-être temps de vous donner son nom… La rue Crémieux. En fait, cette rue, c’est juste le festival des couleurs, tant bien pâles que pétantes elles recouvrent chaque maison. Cette rue vous fait aimer la vie, et il est difficile de ne pas prendre une photo souvenir. Dernièrement, pour ceux qui connaissent déjà, ça ne vous fera que du bien d’y retourner !

Tadam !

Si vous en voulez encore, dans le style c’est joli et ça prend pas trop de temps, je vous propose le pont Bir-Hakeim (16ème), pour ceux qui ne voient pas de quoi je parle : c’est un des ponts trop « famous » de Paris, qui a le droit à pas mal d’apparitions dans les films, comme dans Inception. Vous ne voyez toujours pas? Alors prenez la ligne 6 du métro et descendez à l’arrêt du même nom. Là, vous allez sortir de la station. Traversez la route. Tombez face à une piste cyclable encerclée de grandes colonnes grises. TADAM, vous y êtes ! Ma description n’a pas l’air très vendeuse mais je vous assure que c’est à voir, ce pont a un style vraiment original et qui plus est, une fois que vous êtes ici, vous pouvez partir vous balader au beau milieu de la Seine, soit sur la petite île que relie le pont Bir-Hakeim au pont de Grenelle (pour ceux qui veulent un avant-goût de la statue de la liberté, vous la trouverez ici en taille réduite). Cette balade dure environ une demi-heure et permet de se détendre ou de faire du sport (pour certain(e)s) au milieu de grands arbres vacillants au rythme du vent.

IMG_4335

Maintenant, je vais vous donner deux autres plans que je n’ai pas encore testés mais pour lesquels je n’ai entendu que du bien !

Premièrement, l’Aftersquat ou Chez Robert Électron Libre ou encore et plus simplement 59 Rivoli. Comme ce dernier nom l’indique, ce que je vous propose se trouve au numéro 59 de la rue de Rivoli (1er arrondissement). Ce qui se cache ici est une galerie d’art qui ne rentre pas tellement dans les normes. En fait, à l’origine c’était un immeuble squatté par des artistes mais ne vous inquiétez pas aujourd’hui c’est reconnu par la mairie de Paris qui l’a racheté pour laisser libre cours à leur art. Maintenant on peut donc visiter toute l’année (6 jours/7) les ateliers des artistes et une galerie d’exposition. Celle-ci accueille une expo toutes les deux semaines et… Un concert tous les weekends à 18h00. Plutôt cool, hein ? Ce qui est cool aussi c’est que c’est gratuit et très original ! Dernière info pour ceux qui ont peur de ne pas trouver : lever les yeux, si vous loupez la porte, vous ne louperez pas les balcons !

59rivoli

Le deuxième et ultime plan s’appelle « Les frigos ». C’est aussi un site occupé par des artistes mais celui-ci est encore plus grand puisque les ateliers occupent un ancien entrepôt frigorifique, Rungis aujourd’hui. Les frigos regroupent 120 professionnels de tous de domaines : peintres, sculpteurs, photographes, architectes, éditeur, couturière/styliste, luthier, dans 87 ateliers différents. D’ailleurs c’est également un lieu d’apprentissage pour les artistes car chaque année plus de 3 000 viennent s’y former. Bien que vous n’alliez que pour visiter, l’immeuble vous accueille tous les jours et toute l’année au 19 rue des Frigos, Paris 13ème. Je vous précise quand même qu’il existe des portes ouvertes mais seulement une fois par an : un weekend du mois de mai, où vous pourrez profiter d’expositions et de concerts.

Alors, je vous souhaite une agréable balade où que vous alliez, et j’espère vous avoir donné des idées pour dimanche prochain ! Puis, pour ceux qui en veulent plus et en attendant de trouver d’autres coins, je vous recommande tout le quartier de Montmartre, qui est un classique mais qui est toujours aussi beau.

Parce que sortir, c’est bien !

La maison du soleil !
La maison du soleil !

Anaëlle