Le Vendredi 29 Septembre, plusieurs centaines d’étudiants se sont retrouvés devant l’IUT avec un seul et même objectif en tête : celui de profiter d’un week-end bien mérité, rythmé par de nouvelles rencontres et de nombreuses activités, organisé par le BDE Insaisi Squad.

C’était bien l’heure du WEI, événement très attendu par tous les Cartésiens !

La destination cette année ? Une petite ville au Sud-Ouest de la France, près de Bordeaux. Après de nombreuses heures de car, animées par de la musique plein tube et des défis en tout genre, nous avons enfin pu découvrir le camping où nous allions passer le week-end : camping 4 étoiles avec piscine, lac et grands espaces. Un bon cocktail pour passer un Week-end d’intégration exceptionnel !

Malgré quelques problèmes d’organisation et l’annulation de la première soirée, l’ambiance était au rendez-vous dès le samedi après-midi avec la Pool party qui a eu lieu sous le soleil bordelais.

17h : l’heure de la Color War a sonné pour les Cartésiens ! Celle-ci marque l’arrivée des premières années en leur permettant d’affronter leurs prédécesseurs de deuxième année dans une impressionnante bataille de couleur, suivie d’un bizutage à l’œuf et la farine…

wei-1

Pour ceux qui sont ressortis intact de cette guerre, il était temps de danser lors d’un apéro Mousse rythmé et ambiancé, qui a permis pour certain de continuer la bataille lancée lors de la color War.

wei2

Léa, étudiante en Info-Com, témoigne : « Très bon week-end défini par des rencontres et beaucoup d’amusement. Pour ma part, le meilleur moment fut l’apéro-mousse ! Bon, la mousse n’était pas très bonne…  Donc il faut juste éviter que quelqu’un nous la fasse manger ! ».

Minuit : place à l’unique soirée du WEI sur le thème badass ! Des Harley Quinn aux Catwomen en passant par des Lara Croft sexy, les déguisements sont aussi originaux que déjantés ! Cinq heures de folie où les étudiants se sont déchaînés sur la piste de danse.

5h du matin et déjà la fin de la soirée : les Cartésiens, pas toujours très frais, rentrent dans leur bungalow pour une courte nuit bien méritée.

13h et déjà l’heure du retour ! Tout le monde embarque dans les cars. Certains trouvent encore le courage de faire la fête malgré la fatigue qui se lit sur les visages quand d’autres s’endorment profondément à peine installés dans le car.

Le bilan du WEI

Un beau weekend malgré quelques soucis dans l’organisation. Selon Robin, étudiant en Info-Com, le WEI était fort mais néanmoins un peu décevant : « la soirée annulée, le temps de trajet, la météo. Ça ce n’était pas terrible. Mais ça reste une très bonne expérience, avec de belles rencontres et un gros shot de rigolade ! »

Un WEI désorganisé mais pour le moins déjanté ; véritable lieu de rencontres, de rires et d’éclate !

Julie C.