Recherche

Tag

culture

Interview de Joachim Garraud – Inox Park 6

Le 5 Septembre dernier, l’IUT TIME s’est rendu à l’Inox Park, l’un des plus grand festival de musique électronique en France. Depuis maintenant 6 ans, Joachim Garraud et ses équipes organisent cet évènement qui rassemble chaque année des dizaines de milliers de fêtards, prêts à danser pendant 12h NON-STOP.

Color War Inox Park 6

En attendant notre récap’ de cette journée haute en couleurs, nous avons eu le chance de pouvoir poser quelques questions à Joachim Garraud. Cliquiez ici pour écouter cette interview !

Lucie

Publicités

Retour sur l’exposition Game of Thrones au Carrousel du Louvre – Paris

Ce jeudi 10 septembre 2015, l’IUT TIME a visité THE exposition du moment, THE exposition à ne pas louper … L’exposition GAME OF THRONES !


Entrée Exposition GoT

Impossible de ne pas être au courant du passage de l’exposition à Paris, au Carrousel du Louvre. L’évènement a fait le tour des réseaux sociaux et nous n’allions évidemment pas rater ça. Pour ceux qui n’auraient pas la chance d’avoir une place, suivez le guide !

Lire la suite

La Tour 13, le lieu le plus insolite de la capitale

On pourrait penser que le 13ème arrondissement de Paris se suffit à lui-même.  Entre le ministère de l’économie, le Wanderlust, les Docs et la gare de Lyon, cet arrondissement bouillonne d’idées, de styles et de différences. Pourtant, au détour d’une péniche ou du passage métro aérien,  on peut apercevoir une étrange tour orange fluo intrigante et énigmatique qui ne demande qu’à être visitée : la Tour 13.

A l’origine, c’était une simple tour d’appartements des années 60 destinée à être démolie, mais c’était sans compter sur la galerie parisienne « Itinerrance », qui pendant plus de sept mois a occupé les lieux avec une centaine de graffeurs venus du monde entier pour décorer les 10 étages avec 36 appartements. En tout,  4 500 m2. J’ai tenté l’expérience avec quelques camarades de l’IUT. Tout d’abord, il faut s’armer de patience, car la file d’attente est plutôt longue, elle peut durer jusqu’à huit heures ! Pour nous, ce fut quatre longues heures sur un trottoir, une attente à l’image du lieu.

 Je m’explique, la Tour 13 est le symbole du Street Art , un lieu  Underground symbole d’une discipline urbaine, de la multitude des nationalités et des styles différents qui se mélangent pour ne former qu’une seule et même entité éphémère. Et bien la file d’attente c’est un peu du  Street Art.

Nous sommes plus de 400 à faire la queue et nous ne formons qu’un pendant  quatre petites heures, nous sommes tous différents, venons de toutes parts, avons tous notre propre look et notre propre façon d’extérioriser l’impatience par le chant, la danse, l’humour, l’énervement … Au final la plus belle œuvre de la Tour 13, c’est nous. Nous qui attendons dans la rue, qui nous exprimons. Nous sommes le Street Art. A l’intérieur,  l’émerveillement est toujours au rendez-vous. Chaque pièce a des ambiances différentes,  est unique et renvois des impressions incroyables. Moi -même je ne pensais pas que de la peinture pouvait avoir un tel impact.

Pour y aller c’est très simple, rendez-vous à la Gare de Lyon et traverser la seine ou arrêtez-vous  à la station « Quai de la gare » sur la ligne 6.

 PS : Prévoyez de quoi vous remplir le ventre et vous désaltérer.

Vous ne vous voulez pas la voir disparaître?

Bambi

« The Artist », un chef-d’œuvre audacieux

A l’heure où la 3D et les effets spéciaux envahissent le monde du cinéma, le film « The Artist » réussit le tour de force de s’imposer comme un véritable chef-d’œuvre, avec une grande simplicité et une réelle émotion. Film muet, en noir et blanc, «The Artist » nous transporte dans une autre époque, nous offre un moment d’évasion tout en subtilité, légèreté et émotion.

Ce film est un hommage du cinéaste français Michel Haznavicius au cinéma muet américain. Il nous fait partager une belle nostalgie et remet au goût du jour un cinéma tombé dans l’oubli, pourtant particulièrement intense et riche en émotions.

L’histoire se déroule à Hollywood en 1927, une époque où le cinéma muet fait fureur. Jean Dujardin, alias Georges Valentin, est une véritable vedette et tout lui sourit : la gloire, le succès, l’argent. L’arrivée des films parlants va bouleverser sa vie et sa carrière, il est écarté du devant de la scène et sombre dans l’oubli. Bérénice Béjot, alias Peppy Miller, est une jeune figurante qui va connaître un immense succès et devenir une véritable star. Ce film raconte avec humour, émotion, sensibilité et intensité l’histoire de ces deux destins croisés, de leur amour qui rencontre de nombreux obstacles.

Ce film a connu un très grand succès en France : dès la première semaine suivant sa sortie en salles le 12 octobre 2011, « The Artist » a fait 443 269 entrées, une réelle performance.

Cependant, bien que très applaudi et remarqué en France, c’est aux Etats-Unis que « The Artist » a véritablement été récompensé. En effet, ce long-métrage audacieux a reçu le 29 novembre dernier le prix du meilleur film de l’année, décerné par le New-York Film Critics Circle, une association regroupant une trentaine de journalistes culture.

Ce film français, plein d’audace et de talent, a su toucher et marquer les esprits. Optimiste et joyeux, ce long-métrage célèbre avec émotion le cinéma muet américain, et lui rend un merveilleux hommage.

 

Solène.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑