Recherche

Tag

descartes

Il n’y a rien derrière…

 

Depuis le 2 octobre 2015 et jusqu’au 7 février 2016, l’exposition WARHOL UNLIMITED vous attend au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris (11 avenue du Président Wilson, XVIème arrondissement), c’est-à-dire tout près de l’IUT pour nous les Cartésiens. Comme son nom l’indique, cette exposition vous offre une rétrospective exceptionnelle sur le travail d’Andy Warhol de 1964 à 1980. Là-bas, vous vous baladerez au milieu d’environ 200 œuvres de l’artiste : du jamais vu à Paris !

Lire la suite

Playoffs Time !

On les a attendus tout au long de l’année, ils sont là, et ils sont beaux ; Mesdames et Messieurs : Les Playoffs NBA. Pour les novices, les Playoffs de la grande ligue Américaine de Basketball ne sont autres que les phases finales de cette dernière, le tournoi qui désignera le Champion NBA 2014-2015. Et comme on n’a pas eu l’occasion de se retrouver depuis longtemps autour d’un article sportif, la rédac’ de l’IUT time vous a concocté un papier relativement long pour occuper vos cours en amphi vos fins de journées !

Lire la suite

Des cernes, des ampoules et de la sueur

Etant donné que 90% des lecteurs ne verront pas l’allusion historique à laquelle ce titre fait référence, je me permet de faire un point culture G tout de suite :

De quoi briller lors de votre prochain repas de famille dominical…

Non, nous n’avons pas passé la soirée d’hier dans un camp d’exercice militaire, quoi que braver le froid sibérien pour venir au Back up relevait du parcours du combattant. Des cernes, des ampoules et de la sueur… voilà tout ce qu’il reste de la nuit du vendredi 25 Janvier 2012. Vous avez dis tout ? Oui, tout… A part le doux souvenir de ces moments passés entre amis, les palpitations endiablées des enceintes de la boîte, rythmant à l’unisson l’incroyable foule présente ce soir là et les 120 kilogrammes de viande (presque) fraîche qui se trémoussaient sur l’estrade dans leurs emballages en sky noir (on ne se refait pas…).

Alors que ma 5ème dose de caféine achève de me réveiller, les images empreintes dans ma mémoire refont surface comme les haut-le-coeur après une before bien arrosée. Ici des semi-hommes hypnotisaient la foule de leur pas enjoués. Là, des géants de fer armés jusqu’aux dents. Ailleurs encore, ces « sirènes » qui envoûtaient les détenteurs de gonades mâles, couramment appelées « paire de couilles ».  Le sifflement qui résonne dans mes tympans me replonge dans l’ambiance électrique du dancefloor. Électro, hip-hop, zook… le mix était, à mon goût, un mélange de « trop » et « pas assez », quoi de mieux comme preuve de réussite ?

Tout ça pour dire que, encore une fois, Rémy Abouchakra et son équipe n’ont pas manqué d’inventivité. Promesse tenue pour le BDE : hier, c’était « la guerre ». Et il n’a pas peur Mr President : « Alors comment avez vous trouvé la soirée d’hier ? 😀« . « Terrible »« violente », « frappante » (quand je vous disais que c’était la guerre je ne rigolais pas), les avis font tous un seul et même son de cloche.

Photo : Loïc LM
Photo : Loïc LM

La soirée post-partiels : une réussite !

Thomas

Que la bataille commence !

Turn the mic’ on ! Les qualif’ pour le concours T’as Descartes à Jouer (TDAJ) viennent de commencer. Jusqu’au 18 février, les candidats s’affronteront à coup de scratch et de grosse basses pour arriver en finale.

Encore indécis il y a quelques semaines, Titoo du 78 Lagorse et Vichnouf Turpain – plus connus sous les noms d’Etienne et Vincent – ont décidé d’ouvrir le concours à tous les DJ Cartésiens. Pour participer, rien de plus simple ! Il suffit d’envoyer une vidéo de sa production aux orgas : un jeu d’enfant, « Easyeuhhh » comme dirait l’autre !

Non, je déconne. Autant vous prévenir tout de suite : si vous pensiez que votre iPhone4S 16Go blanc suffirai à décrocher un « gold ticket » – le billet pour la finale – vous vous mettiez le doigt dans l’oeil jusqu’au cou. « Les candidats qui soigneront la mise en scène de leur vidéo auront bien sûr plus de chances de se qualifier pour la finale ». Les orgas ont déclaré les bails et ils ne plaisantent plus.

Cette fois TDAJ enfile sa tenue de travail !
Cette fois TDAJ enfile sa tenue de travail !

Les candidats ont jusqu’au 21 Janvier pour monter et envoyer leur production. Une fois les vidéos examinées par notre petit couple, elles seront postées sur la chaîne Youtube du concours.Passé cette date, les inscriptions seront closes et ce sera alors à vous, le peuple, la plèbe, les manges-pain, de voter pour votre candidat favori. N’étant pas adeptes du « si vous aimeriez enlever son T-shirt à Matt, tapez 1 » les orgas ont préféré organiser les votes via Facebook. Ils se termineront autour du 18 février.

« Si je comprend bien, tu me proposes de me défoncer pour pouvoir mixer à une soirée où je serai même pas payé ? ».

Non seulement cette soirée aura l’honneur d’accueillir des VIP de haute voltige, j’ai nommé Messieurs Teddy Fiesta et Francky Vincent, fournisseur officiel de punch Coco pour la promo GEA 2012, mais les récompenses seront aussi de taille. En plus de mixer en deuxième partie de soirée, le grand gagnant aura le choix entre deux demis-journées dans le studio Montmartre recording, partenaire de TDAJ, ou du matériel de mixage.

Teddy Fiesta, l’homme qui Zlatan tout (1:37)

« Mais de toute façon l’important c’est de participer, il faut pas se frustrer si… – ta gueule« . Désireux de récompenser tous les DJ ayants apporté leurs contribution, Vincent et Etienne ont décidé de les faire mixer en 2ème partie de soirée aussi. Une battle déchaînée, des orgas à fond les manettes, un public un de fou-malades… Bref TDAJ « ça va Descartonner ! »

Alors n’attends plus et lance toi dans l’aventure 😉

Thomas

NDLR : Pour connaître toutes les modalités d’inscription vous pouvez contacter Vincent (07 62 51 91 64) ou Etienne (06 65 13 45 64) par téléphone.

Le lipdub qui va retourner l’IUT !

Qui a dit que la vie à l’IUT était une souffrance ? JPO&Co’ : (encore) une équipe de GEA2 bien décidée à vous faire kiffer votre année. Leur projet ? Assurer une journée porte ouverte digne de ce nom. Bien décidée à combattre l’apparence délabrée de notre IUT, l’équipe de JPO&Co’ prépare aussi un lipdub qui montrera au monde entier le VRAI visage des Cartésiens ! Mais au fait, c’est quoi un lipdub ?

Lipdub (n.m, anglicisme) : clip vidéo souvent humoristique, où des personnes d’un même groupe chantent et dansent en playback dans le but de promouvoir une institution.

On vous le concède : sur le papier ça peut en effrayer plus d’un. Mais en vrai le lipdub c’est cool ! En vogue depuis quelques année déjà, le concept s’est imposé comme la condition sinéquanone  de la cool attitude. Vous comprendrez donc que l’IUT Paris Descartes, temple autoproclamé du fun et de la créativité, n’ait pas échappé à la vague Lipdub.

Le lipdub de l’EM Lyon

Si l’on sait que le tournage aura lieu courant janvier et qu’il est dors et déjà ouvert à tous les étudiants de l’IUT, la fine équipe de JPO&Co’ entretient encore le mystère autour du scénario. Pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé. On a demandé, on a insisté, on a même essayé de fouiner, en vain ! Inébranlables, l’équipe de GEA ne s’est pas démontée face à nos questions.

Une vrai équipe de winner !
Une vraie équipe de winners !

En bon sportifs ils ont quand même accepté de dévoiler la Playlist du lipdub. Au menu : le classique – « Around the world » (Daft Punk), le son du moment – « Gangnam style » (Psy) et la surprise du chef : un son spécial battle. Autant vous dire que si vous avez du flan dans les cuisses, mieux vaut vous abstenir !

« Et pour le tournage, ils ont l’iPhone 5 ? ». Je vous arrête tout de suite : à Descartes, on fait les choses en GRAND. Bien que l’iPhone 5 puisse remplacer au choix, une caméra numérique ou votre dernière conquête, JPO&Co’ fera appel aux services d’un cameraman et d’un monteur professionnel. Le summum de la technicité avec un grain de folie en plus : que demande le peuple ?

« C’est pour ça que je raque en début d’année ? ». Non l’équipe de JPO&Co’ ne braquera ni les caisses de l’IUT, ni la banque de France. Où trouver les fonds nécessaires alors ? Persuadés de l’humanisme profond qui habite chaque Cartésien, c’est tout naturellement que les 5 scénaristes en herbe se sont tournés vers vous. JPO&Co’ organise donc une collecte de fonds qui leurs permettra de financer leur projet. Ils reviendront aussi plusieurs fois en Blériot pour vendre leurs délicieux gâteaux… parce qu’ils savent cuisiner avec ça !

JPO&Co

Thomas

NDLR : Si vous aussi vous n’avez plus que des boîtes de petits pois-carottes pour finir le mois, vous pouvez toujours soutenir JPO&Co’ en likant leurs page Facebook.

C’est le moment de sortir vos atouts !

Tu as un don pour la musique ? Tu n’as nul part où te produire ? Tu te sens frustré, déprimé ? Appelles sans plus attendre le #3079 et demandes Fatoumata, notre télémarabout Fino-congolaise (1,34e la minute + prix d’un appel local). Sinon tu peux aussi tenter ta chance au concours T’as Descartes à jouer.

Organisé pour la 2ème fois consécutive, le concours de musique TDAJ (T’as Descartes à jouer) aura lieux le jeudi 21 février 2013. A l’origine du projet, Vincent et Etienne, deux étudiants motivés en deuxième année de GEA. « Rien n’est encore fixé mais on penche plutôt pour un concours de DJing, genre grosse battle », affirment les deux organisateurs. La résurgence des Blockparties façon Cartésienne ? Pas tout à fait. D’autres éléments restent à définir, tels que le lieux, la récompense du gagnant et le prix de la prévente.

« Le prix de la prévente dépendra de l’aide que nous versera le FSDIE (Fond de Soutien Des Initiatives Étudiantes) ». Pour le moment Etienne et Vincent attendent un certain nombre de réponses. Ils recherchent aussi des sponsors qui pourraient agrémenter la soirée de toutes ces petites choses fortes appréciables : open bonbons, canettes de Redbull, distribution de préservatifs…

Mais je vous vois venir avec vos portefeuilles vides et vos chaussettes trouées. « Notre but est d’offrir une soirée à petit prix aux Cartésiens tout en permettant à des artistes de se produire devant un public ». Toutefois, petit prix ne veut pas dire soirée au rabais ! Une sono à vous défoncer les tympan, un combat acharné pour la victoire, un jury impartial et même un applaudimètre. Les deux orgas ont décidé de nous faire vivre un show à l’américaine et visiblement ils ne font pas les choses à moitié.

Soucieux du moindre détail, ils ont poussé la mise en scène jusqu’à la sélection des finalistes. Pour participer au concours, les artistes devront poster une vidéo de leurs prestation sur le mur Facebook de TDAJ. Les inscriptions seront ouvertes très prochainement. Ce sera ensuite au public, vous Cartésiens, de voter pour son artiste favori. Chaque semaine le candidat qui aura le moins de voix sera éliminé : « comme à la télé » !

Mais TDAJ c’est avant tout une soirée faites « par des Cartésiens, pour des Cartésiens ». Si la première partie verra s’affronter les quatre finalistes du concours, c’est le gagnant qui rythmera la seconde partie de la soirée à coup de décibels. Exit le DJ généraliste en carton ! Les set de 2 heures qui débutent sur du Michael et se terminent par du Luchenzo : on oubli. Le zooklove à 4 heure du mat’ : « désolé vous vous êtes trompé d’adresse ». Avec des Cartésiens au micro, pas de déception possible.

L’année dernière ce sont les Jahneration qui ont remporté le concours. Des rastas pour le moins énergique !

Alors réjouissez vous et n’hésitez pas à participer car finalement, ça reste entre nous 😉

Thomas


PS : L’équipe de TDAJ tiendra un stand dans l’IUT pour la journée d’ouverture des inscriptions au concours.

CONTACT :

Facebook : T’as Descartes A Jouer

Twitter : @TDAJ5

Et si Descartes avait un incroyable talent ?

Amis artistes réjouissez vous : Descartes recrute ! Fort de son succès de l’année dernière le spectacle “Les talents de Descartes” revient en Avril prochain.

Exit la Star ac’, place aux Cartésiens ! Danseur, jongleur, humoriste, fracasseur de noix du Pérou… Les organisateurs recherchent n’importe quel type de talent pourvu que vous soyez prêt à “faire votre show” le temps d’une soirée. Les auditions, déjà bien entamées, seront closes le 31 octobre à minuit. Il ne reste donc plus beaucoup de temps pour tenter sa chance et montrer qu’à l’IUT aussi on en a dans les tripes !

Petit détail : Les gagnants de l’édition précédente ont été récompensés par les cadeaux suivants :

– Un Ipad 2

– Un voyage de 3 jours à Montréal pour assister au gala du festival « juste pour rire » plus grand festival d’humour du monde.

– Réalisation d’une maquette pendant deux jours en studio avec un ingé son.

Au menu de la soirée : un spectacle 100% étudiant. De l’équipe technique aux artistes sur scène, l’événement sera entièrement géré par des Cartésiens. L’idée est de valoriser l’engagement étudiant et de mettre en avant l’artiste qui peut se cacher derrière n’importe lequel d’entre nous. “Il s’agira d’un spectacle fait par des étudiants, pour des étudiants” comme Stéphane Cailmail, l’organisateur du concours, aime à le rappeler. Jeunesse oblige la soirée sera tout de même supervisée par une équipe technique et des membres de l’université.

Comme lors de l’édition précédente le show aura lieu au centre universitaire des Saints-Pères (CUSP). Petite annexe très cosy de l’école de médecine, métro Saint Germain des Prés.

Mais j’entends déjà les plus sceptiques d’entre vous : “Un remake de M6 sauce cartésienne, très peu pour moi”, “Les talents de qui ?”, “quand est-ce qu’ils arrêtent de se la jouer cain-ri sérieux ?”, “désolé mais je milite pour le retour de Nolwen Leroy”… Aussi je préfère vous arrêter tout de suite : à Descartes on fait les choses en grand ou on ne les fait pas ! Rideaux, projecteurs, micros, caméras Thompson FX644, quadruple jeu de platines Pioneer M900, sonorisation DolbydigitalsurroundHDcommeaucinéma… HO-LLY-WOOD je vous dis !

Comment je le sais ? Tout simplement parce que lors de la première édition du concours c’est bibi qui faisait joujou avec la musique…

Et si vous êtes encore sceptiques, ceci finira de vous convaincre :

GALA ETUDIANT PART2-DEF par Univ-Paris-Descartes

Alors même si vous hésitez, tentez votre chance. Après tout qu’est ce que vous avez à perdre ?

Thomas

Contact inscriptions :

Stéphane Cailmail, Directeur Adjoint de la communication

Université Paris Descartes
12 rue de l’école de médecine
75270 Paris Cedex 06

01 76 53 20 40 / 06 08 82 12 53

stephane.cailmail@parisdescartes.fr

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑