Recherche

Tag

geek

Mega, le nouveau service de Kim Dotcom

De péripéties en péripéties, Kim Dotcom a pris du temps pour peaufiner son nouveau bébé, un service de partage en ligne qui se veut totalement légal et sécurisé. Ainsi, 1 an, jour pour jour après la fermeture des serveurs de MegaUpload par le FBI, Mega est lancé dans le monde à 18h48, le 19 Janvier 2013.

Le nouveau concept ? Stockez et partagez vos fichiers en toute sécurité, car ces derniers seront cryptés.

Et pour récupérer vos fichiers, il faudra obligatoirement disposer du lien de téléchargement chiffré de « l’uploadeur » (donc plus moyen de faire une recherche et télécharger un épisode de votre série préférée illégalement !). Mega est protégé des autorités en déchargeant toute responsabilité vers ses utilisateurs car il ne sait rien des fichiers sur ses serveurs situés en Nouvelle Zélande.

126530

(Et un peu de pub pour Chrome au passage ;D)

En dehors du buzz et de l’incapacité du service à fonctionner correctement dans ses premières heures à cause de l’affluence record des utilisateurs, Mega est déjà mis à mal au sujet de ses nouveaux paramètres de sécurité qui serait, au regard de certains, encore insuffisants. Imaginez-vous qu’il est possible pour Mega de savoir qui est en faute et de le dénoncer tout aussi vite car si les fichiers sont cryptés; votre nom, votre prénom, votre adresse mail, l’IP de votre ordinateur, etc, sont en clair.

Néanmoins, l’entreprise, très réactive au niveau de sa communication, s’est déjà excusée. Et le fondateur de Mega, n’hésite pas non plus à multiplier les tweets.

En quelques mots, le plus important à retenir est que Mega vous propose 50go de données à stocker en ligne (contrairement à Google Drive qui n’en propose que 5) pour les utilisateurs gratuits. De plus, les vitesses d’upload et de download sont très élevées et l’interface est on ne peut plus simple à utiliser. (Même vous, vous y arriverez !).

Bref, une nouvelle page se tourne dans l’histoire d’Internet, mais l’affaire Mega reste à suivre.

Zure

Publicités

Les mondes de Ralph (aka Wreck-it Ralph en anglais)

Sorti depuis le 5 Décembre, le dernier film d’animation de Disney met en avant l’univers des jeux vidéo. Focus sur ce petit bijou destiné aux geeks, mais pas seulement !

« Après 30 ans de bons et loyaux services, Ralph, le méchant du Fix-it Felix décide de quitter son jeu pour gagner de la reconnaissance auprès de ses pairs qui le méprisent. De fil en aiguille, il va se retrouver dans une sacrée épopée qui bouleversera son existence… Surtout après sa rencontre avec Vanellope von Schweetz du jeu Sugar Rush

Si les gamers vont chercher à repérer la moindre petite référence à l’écran. Le spectateur ordinaire n’aura pas de mal à s’imprégner de l’ambiance du film.
Le casting est bien varié : Ralph, le bon bougre qui ronchonne tout le temps. Vanellope, loin d’être la peste attendue, fera craquer pas mal de monde avec son dynamisme. Felix, un réparateur aux allures de Mario. Sans compter le sergent Calhoun au passé tragico-hilarant.

Capture d’écran 2012-12-09 à 23.38.02

Ce Disney aux allures d’un Pixar arrive à placer de nombreux caméos (Pacman, House of the Dead, Metal Gear Solid, Browser de Mario Bros, Sonic, Dance Dance Revolution, Halo, Street Fighter, Mass Effect, etc.) mais n’oublie pas l’essentiel : les émotions !

Bref, vous allez être transporté tout au long des 1h41 du film, « Les mondes de Ralph » vous fera passer un très bon moment de divertissement.

Zure

Ps : Pour les addicts aux bonbons, ce film vous fera juste baver.

Windows 8, un nouvel OS au banc d’essai

Sorti le 26 Octobre 2012, cela fait déjà un mois que le tout dernier OS de Microsoft fait son petit chemin parmi nos ordinateurs, tablettes et portables. Windows 8 cherche à donner un souffle de renouveau et par là : concurrencer Mac, iOS, Android, etc.

Néanmoins, loin d’être le messie tant attendu, seulement 1% des internautes naviguent sur le Web avec un OS Windows 8. De plus, qui d’entre vous est sous Windows 8 ou a pu voir cet OS en marche ? Pas grand monde au final.

Alors, comment expliquer ce lancement si discret ?

Beaucoup de choses en fait. Dans les grandes lignes, l’OS a été optimisé pour les tablettes et smartphones avec leurs écrans tactiles. Ainsi pour la version PC : au revoir le menu Démarrer, bonjour l’interface Modern UI (et non pas Metro) !

Des changements radicaux qui font que l’ensemble est moins user-friendly que prévu. Aucune aide ou tutoriel pour appréhender cette nouvelle interface, deux milliards de nouveaux raccourcis clavier (franchement, vous les retenez tous ?), aucune réelle intégration de ce qui reste du « bureau » dans Modern UI, et des choses qui sont bien plus complexes à atteindre : il faut au moins 3 clics pour éteindre l’ordinateur, le panneau de configuration n’est plus trouvable sauf via une recherche, etc.

Et bien : « Débrouillez-vous », dixit Microsoft. Merci du conseil !

(Aperçu du « Bureau » sous Windows 8 – Source : Un de mes PC)

C’est pour aussi ces raisons que les entreprises sont plutôt frileuses à l’idée de changer leur parc informatique. Rien n’a été réellement pensé pour le travail. De plus, Windows 7 est bien comme il faut, tout le monde sait l’utiliser, pas de formations à payer, et puis… y’a un menu Démarrer mer*e !

Microsoft s’évertue à créer un système unifié entre nos différents écrans (pc, tablettes, portables, etc) mais le succès n’est pas au rendez-vous. Et pire encore, en voulant trop se calquer sur le marché grandissant des tablettes, Windows 8 finit par oublier les attentes des ses utilisateurs PC et c’est bien dommage.

Attention ! Une chose importante à clarifier : Windows 8 n’est pas moins bon que Windows 7. Dans le fond, il est plus performant, beaucoup de choses ont été optimisées dans l’exploitation de la machine, mais cependant il n’est pas adapté à tous les supports, ni à toutes les personnes…

Zure

Hey, pour ceux qui sont un peu geek sur les bords, j’élèverai ma voix de temps en temps pour parler de trucs qui nous concernent. Mais chut !

43j 5h 42m 12s : Le Dernier Bar avant la fin du monde.

 

Si il y a un bar à ne pas manquer quand on a la fibre geek, c’est bien celui-ci !

Un R2-D2 et des figurines à l’effigie de « Ezio Auditore » d’Assassin’s Creed, de Captain America ou du « Phénix » des X-Men pour vous accueillir.


Dès que vous franchissez le seuil de ce bar un peu particulier, vous vous retrouvez happés dans un autre

univers. Néanmoins, il vous faudra parfois attendre avant d’être placé car le lieu est très fréquenté.

Quand on est bien installé, on peut enfin jeter un coup d’œil sur la carte. Carte remplie de références à des jeux ou à une culture « geek » et otaku (passionné de manga) : The SithLe précieux42 –  Fulguro PoingDebout les morts !Bankaï. Arrivez-vous à repérer toutes les références ?

Les mélanges sont parfois très douteux voire explosifs, mais toujours très bons. Vous en aurez toujours pour votre argent. Et si boire ne vous suffit pas, il est possible de grignoter pour un prix raisonnable (5 à 14 €) : des natchos, des chips, des onigiris (boulettes de riz), de la viande, des hamburgers et des cookies…

Et pour finir sur une note propre, les garçons, vous pourrez vous amuser à des mini-jeux le temps d’aller aux toilettes électroniques (ou apprendre à bien viser aux urinoirs, c’est déjà un bon début).

Le prix des consommations :

–       Entre 3 € et 5 € pour les sodas
–       De 8 à 12 € pour les cocktails alcoolisés et non alcoolisés
–       De 3 à 19 € pour les bières et autres alcools (whisky, apéritifs, etc).

Ouvert du Mardi au Dimanche inclus, de 10h à minuit.

19 Avenue Victoria – 75001 Paris
Métro : Châtelet, sortie 12 ou 5.

Allez, see ya !

Zure

Crédit photos : Le journal – Florence H. 

Google et le 1er Avril

Source : Asus + un peu de bidouillage

Attention à toi, jeune youteux !

Cet article présente quelques vidéos en anglais (sous-titré anglais) et peut faire appel à une culture inconnue pour les 3/4 de l’Youte Paris Descartes. Te voici donc prévenu. Mais rassure-toi, si tu vas jusqu’au bout de ce court article, tu auras droit à ma reconnaissance éternelle, ou pas.

Dimanche 1er Avril 2012, toute la communauté geek est en émulsion. (Comme tous les ans en fait.)

Si vous êtes un minimum connecté, vous avez sûrement vu traîner sur le net des poissons d’Avril brillamment exécutés.

Mais là n’est pas la question.

Dimanche dernier, Google a annoncé via différentes vidéos les futurs projets de la société californienne. Il y est notamment question d’une fonction multitâche, de simplifier le clavier virtuel de nos téléphones pour Gmail et de fibre (optique).
Sans compter qu’une nouvelle version de Google Maps est disponible !

Voici le tout en image :

Google Multitâche, une polyvalence à portée de mains.

Google Fiber, quand les rumeurs se concrétisent.

Gmail Tap ou une nouvelle manière de taper sur son portable.

Dans la même veine, les japonais apportent leur petite touche de kitch.

Google Maps, une nouvelle version qui séduira les plus nostalgiques.

N’hésitez pas à jeter un oeil aux différents sites conçus à l’occasion si vous n’y croyez toujours pas.

Dernière news qui n’est pas sans rapport avec Google : YouTube a décidé de sortir toutes ses vidéos en DVD.

Sur ce, bonne youte !

Zure.

EMPRISONNONS LES RÉCIDIVISTES

Déjà mentionnée ici et , la vidéo la plus « foutage de gueule » est bien la dernière de cette belle bande de winners du web. Des pseudos spécialistes du web marketing vous proposent des formations 2.0 en dévoilant leurs plus grands secrets pour devenir milliardaire. Au programme : « personal branling« , 2.0 à toutes les sauces, conseils bullshit, … (NDRL : les anglicismes font toujours plus sérieux).
AMAZING.

Autant le dire tout de suite : c’est la plus belle arnaque de 2011 🙂 Arnaque qui est de surcroît superbement cheap et kitsch. La crème de la crème quoi.

Juste une question pour ces têtes de vainqueurs : Si vous détenez LE savoir 2.0 qui pourrait nous conduire à la fortune, pourquoi n’êtes-vous pas vous-même devenus milliardaires ?

Emprisonnez-moi ces « récidivistes » SVP. Merci.

SalYoute, Le Melon.

Les meilleures campagnes digitales de 2011 !

http://www.slideshare.net/gregfromparis/best-viral-2011-by-gregory-pouy

Le petit coup de ❤ com’ de cette semaine. Un PowerPoint (PPT dans le jargon) originale pour des campagnes digitales hors du commun…

Le mot d’ordre : il n’y a pas de recette pour faire le « buzz » (NDLR : quel vilain motmais que de bons ingrédients.. alors à vos fourneaux !

PS : amis youteurs, passionnés de la com’, Grégory Pouy est un mec à suivre (si ce n’est pas déjà le cas) ! Son site internet.

Say Hello To Spotify Apps

Hier, 30 novembre 2011, 18h. Que faisiez vous ?

L’équipe de Youteurs était connectée. Elle surveillait attentivement une conférence qui a fait vibrer la twittosphère mondiale. Cette dernière était en alerte et relayait la moindre nouveauté dévoilée par le CEO de Spotify, Daniel EK.

(Pour les néophites, Spotify = plateforme de streaming musique avec 10 millions d’utilisateurs.)

« New direction »

C’est le nom que le CEO de la plateforme Suédoise a donné à la conférence de presse qu’il donnait hier soir à NY  (NDLR : vous voyez, les Européens ne sont pas, encore, tous morts…).

Twitter frétillait : la twittosphère adoreeeeee les nouveautés en tout genre. Hier soir, Spotify ne les a pas déçue. Et nous non plus.

Les principales nouveautés :

Pour ne pas être un inculte du web, nous vous présentons LA nouveauté qu’il faut retenir de cette conférence :

La plateforme d’applications. Elle permet, entre autre, aux développeurs de créer des applications musicales. (Accessible ici : http://www.spotify.com/us/download/previews/).

Les applis suggèreront une nouvelle expérience d’écoute grâce à vos goûts musicaux.

Au travers de l’App Finder, Spotify Apps crée une véritable « place de marché » similaire à l’App Store d’Apple ou à l’Android Market. À une exception près : toutes les applications sont ici gratuites et le choix est encore très limité. Sur ce dernier point, Spotify promet d’en ajouter davantage dont certaines sont déjà en préparation.

Aujourd’hui ce sont 16 applications réalisées dont 12 accessible depuis que la plateforme est en ligne. Spotify s’est associé à 13 partenaires qui sont Bilboard, Fuse, The Guardian, Last.fm, Moodagent, Pitchfork, Rolling Stone, Songkick, Soundrop, TuneWiki et We Are Hunted.

Cet API permettra à la plateforme de s’infiltrer d’avantage dans les différents services musicaux actuels et futurs.

Spotify : la nouvelle star de 2011

Vous l’avez surement déjà remarqué, Spotify a déjà intégré, en septembre dernier, le service Facebook. Un partenariat astucieux qui lui a permis de gagner 7 millions de nouveaux utilisateurs en deux mois (rien que ça !). Aujourd’hui plus de 500 millions de playlists ont déjà été créées et partagées, un nombre qui a doublé depuis le mois de juillet.

Marché l’applications, Facebook.. Des alliances malignes qui assure à Spotify de solides arguments contre ses principaux concurrents, tel Deezer.

Les entreprises consacrent aujourd’hui beaucoup de temps et d’argent aux applications; et plusieurs développeurs consacrent effectivement plus de ressources aux applications qu’au Web. Alors finalement  est-ce que le perpétuel développement des applications prépare-t-il la fin du web ? Une question encore sans réponse…

En attendant, nous vous invitons à découvrir ce service magique, et ses nouveautés, qui de surcroit offre de la musique streaming de qualité !

Amicalement Youte, Le Melon.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑